Nos belles années


Collection de clichés originaux du 19ème et du 20ème siècles, entre 1800 et 1970 :

des récits de vie dans la Grande Histoire.

 

Quelque part, dans le temps...

 

 

 

Quand les photos d’anonymes racontent l’histoire...


Elles nous invitent à nous retourner sur notre passé et à réfléchir à notre présent - avenir...

 


 

Ingénieure pédagogique multimédia, réalisatrice, documentariste et photographe.




©
Tous droits réservés. Marque déposée.

Léon Collin, un médecin aux bagnes

Samedi 20 Mai 2017

http://www.arte.tv/fr/videos/064502-018-A/instantane-d-histoire

 

Le Docteur Léon Collin nous entraîne au coeur des bagnes coloniaux, ces lointaines prisons vers lesquelles les autorités françaises envoyèrent 100 000 hommes entre 1854 et 1938.

En 1906, ce jeune médecin militaire issu de la bourgeoisie de province, est affecté sur le bateau chargé deux fois par an de transporter les forçats de l’île de Ré vers la Guyane. Ses voyages, suivis d’un long séjour en Nouvelle-Calédonie en 1910, lui ouvrent les yeux sur les horreurs du système pénitentiaire.

Son récit, inspiré de ses propres carnets de notes, est révélateur des mentalités de l’époque.

C’est aussi une invitation à suivre l’évolution personnelle de Léon Collin, marqué à jamais par cette expérience auprès des bagnards.

 


Victor Bermon, un officier sur le Yang-Tse-Kiang

Samedi 13 Mai 2017

http://www.arte.tv/fr/videos/064502-006-A/instantane-d-histoire

 

Victor Bermon, officier de marine, a laissé une trace de son voyage en Chine, au début du XX ème siècle.

Ses images figées sur des plaques de verre, témoignent d’un empire à bout de souffle soumis à l’emprise des nations européennes.

Le contrôle du plus grand fleuve d'Asie, le Yang-Tse-Kiang, est un objectif stratégique.

En 1905, Victor Bermon est envoyé en Chine pour assurer la présence française. A Tchong-King, siège du poste français de la région du Séchuan, Victor prend le commandement d'un bateau, l’Olry, bravant les rapides du Yang-Tse-Kiang.

Paysages sauvages, scènes de la vie quotidienne et de rue, femmes aux petits pieds, fumeries d’opium, exactions..., autant de témoignages sur les dernières années de la Chine impériale.

 


Un frenchy aux Indes

Samedi 13 Mai 2017

En 1930, l’Inde compte environ 350 millions d’habitants comprenant trois quarts d’hindous, un quart de musulmans et diverses minorités. Pour administrer ce territoire dix fois plus grand que la France, les Britanniques sont moins de cent mille. Des revendications nationalistes se font entendre au sein des élites indiennes.

Stanislas Antonowicz, représentant de Michelin en Inde, va immortaliser avec son appreil photo, cet empire qui commence à se fissurer.

Les centaines de clichés pris lors de ses déplacements en Inde témoignent d’une époque et d’un regard : celui d’un Européen expatrié qui assiste au déclin inexorable de l'Empire colonial britannique, où bouillonnent déjà les remous de l’indépendance.

 

"Je me demande si Michelin ne m’a pas fait une blague… Des charrettes et des carrioles circulant dans un désordre indescriptible, il y en a des centaines… Mais des voitures, c’est une autre paire de manches ! A qui vais-je donc bien pouvoir vendre des pneus ? ».

Stanislas Antonowicz.